La reproduction sexuée :

Lors de la reproduction sexuée les ascomycètes produisent des ascospores qui se forment à l’intérieur d’un sac dit asque (du grec ascus qui veut dire sac), qui contient huit ascospores.

1-Chez les espèces unicellulaires :

la levure = “Saccharomyces serevisiae”
Deux cellules se rapprochent, puis se fusionnent, la fusion des cytoplasmes (plasmogamie) est suivie de la fusion des deux noyaux (caryogamie),
ainsi le zygote est formé, son noyau à 2n subit une division réductionnelle (méiose) pour donner quatre noyaux à 1n, suivit d’une mitose pour donner
huit noyaux, chacun s’enveloppe dans une paroi et devient une ascospore, tandis que la cellule se transforme à un asque

2- Chez les espèces filamenteuses

1- formation des deux spermatocystes multinucléés (anthéridium ♂ et ascogonium♀ ce dernier et surmonté d’un trichogyne)
2 – Le trichogyne se pénètre dans l’anthéridium.
3 – C’est par l’intermédiaire du trichogyne que les noyaux de l’anthéridium vont migrés vers l’ascogonium.

4 – À l’extrémité des hyphes à dicaryon se forment les asques:
– l’extrémité de l’hyphe se courbe en arc, les deux noyaux conjugués se divisent en quatre noyaux, et deux cloisons s’apparaître pour séparer, un noyau à l’extrémité de l’hyphe, deux noyaux au milieu de l’arc et un noyau à la base.

C’est la cellule au milieu de l’arc qui donnera naissance à un asque.

a- les deux noyaux se fusionnent
(caryogamie), en un noyau 2n.

b) le noyau 2n subit une méiose pour donner quatre noyaux 1n.

c) chaque noyau subit une mitose, le résultat est huit noyaux qui vont devenir huit ascospores.

c) la cellule devient un asque.

Remarque:
– Les asques restent isolés, sur le mycélium (asques nus) chez les protoascomycètes, ou renfermés dans des fructifications, « les Ascocarpe », chez les Carpoascomycètes.

– De nombreuses ascomycètes supérieurs, surtout des parasites, produisent des sclérotes se sont des masses d’hyphes serrées, durcies et déshydratées, qui peuvent persister en vie ralentie et assurer la permanence de l’espèce à travers la mauvaise saison; au retour des conditions favorables, ils germent en donnant des conidies.

– Cycle d’alternance de génération : tri génétique
– 1ere génération : ascospores (n) germination mycélium primaire [hyphes cloisonnées chaque cellule contient un seul noyau (n)]
– 2éme génération : mycélium secondaire [hyphes cloisonnées chaque cellule contient deux noyaux conjuguées (n+n)]
– 3éme génération : formation de l’ascocarpe